top of page

Thème astral

La charte astrale est une roue formée de douze maisons. Elle tourne au quotidien et les astres autour d’elle, aussi !

quand nous naissons, nous posons une roue qui évolue en interaction avec la roue du ciel et les roues des personnes autour de nous.

 

Comprendre l’héritage de la roue

 

En Astrologie, la carte du ciel ou thème astral est symbolisée par une forme circulaire divisée en 12 sections composées de 30 degrés chacune formant un cercle à 360 degrés. Ce cercle symbolise la terre entourée des planètes et astéroïdes, la représentation du thème astrale étant une « photographie » de l’emplacement de chaque astre selon le jour, l’heure et le lieu. Les douze divisions sont appelées les 12 maisons correspondant également aux 12 mois du calendrier et 12 signes astrologiques. Chaque maison est constituée de 30 degrés correspondant aux 30 jours des mois d’avril, juin, septembre et novembre.

 

 

 

 

 

 

 

 

Représenter les astres : boussole, sphère et roue

La construction du thème astral est semblable à celle de la boussole, cette représentation circulaire établit une carte avec pôle magnétique, le pôle nord ou « nœud nord » et des étoiles qui forment les points de repère d’une navigation. Cette métaphore entre le thème astral et la navigation suggère que cette carte de naissance correspond à « notre planète terre » que nous apprenons à explorer au fur et à mesure de notre vie. Le thème astral détient également un aspect prédictif qui correspondrait aux vents et aux courants marins qui orientent les voyages en bateau cherchant les meilleurs couloirs de navigation.

Symboliquement, la roue est le cercle renvoyant à l’unité, au mouvement et à la création. Dans l’histoire de l’humanité, la roue est considérée comme une révolution technique qui change profondément le mode de vie des hommes. La roue facilite l’agriculture et l’artisanat ainsi que le transport développant la sédentarisation des communautés installées dans des villages désormais reliés par les premières calèches. La roue est une avancée majeure dans l’histoire de notre civilisation, elle favorise deux « tensions opposées », celle de la sédentarité et celle du mouvement.

La roue est également la boussole, cette force magnétique qui donne une direction. La première boussole est historiquement considérée comme chinoise, elle est basée sur le magnétisme et l’attraction. Elle aurait été destinée à harmoniser le Qi et les énergies environnementales. D’autres considèrent que les premières boussoles seraient méso-américaines. Ces boussoles olmèques avaient des propriétés magnétiques et probablement magiques. Certaines formes indiquent l’utilisation d’une boussole sous forme de bâton semblable au bâton de sourcier ou bâton de pèlerin. D’autres suggèrent que les boussoles étaient des pendules utilisés en fonction des forces magnétiques. Dans tous les cas, ces premières boussoles seraient un témoin de connaissances plus avancées intégrant aux calculs des capacités de l’eau, des minerais et des forces magnétiques de la Terre. En Polynésie, la boussole est une carte du ciel à travers l’observation avancée des étoiles.  

Vous pouvez consulter le site Compassipedia qui répertorient différentes boussoles issues de plusieurs traditions universelles.

themevierge.jpg
07172023 NOUVELLE LUNE.png

Dans la tradition mythologique, la cosmogonie représente la Terre comme un disque relié au dôme du ciel. Ce dernier est une représentation de l’œuf cosmique à l’origine de la création du monde. Chez les Chinois (Pan Kou) et les Japonais (Izanagi et Izanami), la division de l’œuf originel entraine la création du monde en deux polarités, le Ciel et la Terre. Dans la mythologie grecque, la déesse Eurynomé crée le serpent Ophion et pond un œuf qui se brise avoir été entouré sept fois par Ophion. Pour les Dogons, Amma créé le monde depuis un œuf de glaise, l’univers est constitué de 14 terres et 14 cieux empilés qui vont accueillir la création. En Polynésie, ce sont dix cieux qui organisent le monde et les hommes. Cette conception du Ciel et de la Terre en « couches » renvoie à une conception énergétique de la carte du ciel proche de l’ovale. L’image de l’œuf rapproche de la sphère, autre évolution essentielle dans la représentation des astres.

Dans son article sur la sphère, symbole du mouvement, André Lavarde retrace l’influence des représentations des astres dans la pensée.

« La forme circulaire a été utilisée dès l'Antiquité pour représenter le monde et sa marche. De la cosmogonie, le symbole est passé à l'alchimie - ce qui est en bas est comme ce qui est en haut -, puis de l'alchimie à la chimie et à la physique. À ces différentes étapes de la connaissance, la forme ronde est utilisée à la fois pour représenter les choses et le mouvement qui les anime et les relie entre elles. Cette symbolique reflète-t-elle la réalité de ce que la science a découvert? Certes non, mais elle demeure commode comme outil de vulgarisation. Dans ce rôle, elle contribue à la construction de notre pensée, comme le conclut André Lavarde, une pensée éloignée de celle des savants, déchiffreurs du monde. »[1]

La roue astrale, forme circulaire évolue vers la sphère, forme circulaire en relief. Cette représentation de la Terre, du Ciel et de la Planète Terre fait évoluer les esprits vers une conception du mouvement de la roue astrale. Toute lecture d’un thème astral est nécessairement le reflet des forces en présence, de combinaisons et d’une alchimie. Le rond est utilisé pour représenter les éléments chimiques, l’atome et les mouvements des Planètes autour de la Terre (géocentrisme) puis autour du Soleil (héliocentrisme). La réalité « physique » penche pour une conceptualisation des mouvements planétaires en ellipse et d’une surface de la Terre à considérer comme une ovale ronde sorte de sphère dont le magnétisme serait de forme ovoïde.

La roue astrale (nous préférons ce terme à celui de « charte astrale », ce dernier renvoyant à un concept plus figé) tourne constamment. L’héritage cosmogonique nous permet d’envisager à la fois une roue astrale à plusieurs dimensions correspondant à une sphère et à la fois, représentation en « deux dimensions » d’une série de disques qui influencent la « Terre. » Cette Terre désigne à la fois en tant que Planète et « notre Terre », notre thème de naissance. Le rapprochement entre la forme circulaire de la charte astrale, la boussole, la sphère terrestre ou encore, le disque nous pousse à envisager le thème astral comme une « série de sphères. » Ces « disques multidimensionnels » se superposent, communiquent et évoluent. En acceptant ce postulat, nous comprenons les effets de « la roue astrale » sur notre environnement, nos corps et notre corps.

 

[1] Lavarde André. La sphère, symbole du mouvement. In: Communication et langages, n°119, 1er trimestre 1999. Dossier : Les nouvelles technologies de la communication. pp. 55-65.

Lire sa roue astrale

Comprendre sa charte astrale ou thème de naissance est un véritable outil de connaissance de soi, de ses forces et atouts tout autant que ses limitations.

Dans un thème astral, nous pouvons lire un héritage familial, un chemin d'apprentissage, l'origine de blessures ou de blocages, les éléments fondateurs pour faciliter l'épanouissement d'une personne, le rapport au corps ou au sommeil.

 

De manière plus "ésotérique", l'âge de l'âme, la "mission de vie", le rapport aux âmes sœurs, les vies antérieures.

Découvrez ci-dessous, les maisons astrales.

Les douze maisons

Maison 1

La Maison 1 correspondrait à la naissance, aux premiers moments de l’incarnation. Elle nous parle des balbutiements de l’être, de sa volonté à être, sa quête de légitimité et de vie. Elle est une maison forte et puissante qui peut mener à une quête forcenée et entêtée si elle s’empêche de reconnaître sa force d’être.

La première maison est celle du bélier, le double arc qui avance, la double corne qui veut, le double feu qui affirme.

Maison 2

La Maison 2 correspondrait à la naissance de la conscience à la fois de son esprit et de son corps. Elle nous parle de l’ouverture de l’être aux autres qui provoque un besoin d’intégration et retour à l’intérieur, elle développe l’expression de ses besoins et la compréhension de ses préférences. Elle est une maison stable et ancrée qui peut mener à une quête inépuisable de sécurité, de matérialité et de confort si elle s’empêche de reconnaître sa force d’exister.

la deuxième maison est celle du taureau, la vache qui nourrit, les cornes qui guident la terre qui ancre.

Maison 3

La Maison 3 correspondrait à l’ouverture à l’autre pour le découvrir, elle développe l’expression et la communication avec l’extérieur, l’autre et les autres. Elle exerce un effet miroir qui peut mener à une quête insatiable de curiosité, de compréhension et d’esprit si elle s’empêche de se reconnaître sa force de personnification.

La troisième maison est celle du Gémeaux. L’autre soi, le miroir, le double. Ce « Pi » est un rapport au cercle, au tout, un processus créatif en miroir, un révélateur du secret.

Maison 4

La Maison 4 correspondrait à se régénérer auprès de soi et des autres, cette phase développe la tendresse, l’amour reçu et la protection. Elle revient à l’intérieur pour ancrer ses racines, retrouver voire affirmer ses points de repères, se connecter à ses émotions. Elle exerce un effet miroir qui peut mener à écouter ses émotions sans les distinguer et se laisser porter par le tourbillon du mental, du cœur et des réactions du corps si elle empêche de reconnaître sa force de valeur.

La quatrième maison est celle du cancer. du foyer, de l’ancrage et la famille.

Maison 5

La Maison 5 correspondrait à la puissance et la capacité à créer, cette phase déploie l’affirmation, la lumière et l’enfant intérieur. Elle exprime son être pour apporter de la lumière, confronter une existence voire imposer une existence. Elle exerce un effet miroir qui peut développer son expression sans considérer le point de vue de l’autre et exercer une autorité au détriment de la compassion et de l’apprentissage que permettent les interactions avec les autres, sa communauté et son autre.

La cinquième maison est celle du lion, la crinière de feu, l’enfant soleil, le roi expansif et bienveillant. Ce lien « maison » veut éclairer, guider, régner pour pousser l’intérieur vers l’extérieur, ramener l’extérieur a l’intérieur.

AdobeStock_335701989.jpeg

Maison 6

La Maison 6 est une énergie d’organisation, de structure et d’analyse. Elle veut rendre service, ordonner et clarifier. Elle a un besoin d’expression à la fois spontané, humble et calculé. Elle peut s’enfermer dans le mental, le perfectionnisme et imposer une approche critique de la vie quotidienne sans considérer le point de vue de l’autre ou sans envisager le décalage entre réalité et idéalisme. Elle peut s’oublier pour obtenir satisfaction auprès de l’autre ou s’enfermer dans ses perceptions.

LA MAISON 6 EST CELLE DE LA VIERGE, LA PURIFICATRICE, LA GRANDE IDEALE QUI POSE, L’ORDONNATRICE QUI DISPOSE.

CE  « DOUBLE PORTE », « DOUBLE M » VEUT SECURISER, STABILISER, PLANTER POUR FAIRE GERMER LA TEMPERANCE ET L’ABONDANCE.

Maison 7

La Maison 7 est une énergie d’harmonie, d’équilibre et de justice. Elle veut déterminer ce qui est important, juger des points de vue et communiquer avec les autres. Elle a besoin de charmer, de toucher le beau et de se nourrir de relations pour grandir et expérimenter la grâce de la vie. Elle peut hésiter à force de considérations, de doutes ou de recherche de l’autre. Elle peut s’enfermer dans une idée et un certain idéalisme tout en créant le désordre, l’injustice ou d’intolérance.

LA SEPTIEME MAISON EST CELLE DE LA BALANCE, L’EQUILIBRE, LE LIEN, L’INTERACTION DES LIENS. CE « OM » PORTE LA VIE. FENETRE DE VISION, CLE DES CHANTS, ENTRAINE DES POLARITES, ELLE EMMENE VERS L’HARMONIE.

Maison 8

La Maison 8 est une énergie de puissance, de renaissance et d’intuition. Elle peut détecter les émotions à travers son hypersensibilité et sa connaissance innée des eaux profondes. Elle a besoin d’intensité, de construction et d’éloignement au point de détruire ce qui pourrait exercer une emprise sur son énergie. Elle peut piquer, manipuler et exercer son égoïsme pour servir ses intérêts si elle se laisse guider par ses instincts de protection ou de mort. Elle peut guérir au point de s’auto-détruire et créer des extrêmes dangereux et déplaisants.

LA HUITIEME MAISON EST LE SCORPION, LA GUERISON, L’HERITAGE, LA SEXUALITE.

Maison 9

La Maison 9 est une énergie de mouvement, d’exploration et de guidance. Elle capte les moments, les personnes et les opportunités. Elle a besoin de renouveau, de communion et de partage. Elle veut partager de la joie, du dynamisme et explorer le monde. Elle a besoin d’inconnu, de découvertes et de nourriture intellectuelle. L’énergie peut générer de l’entêtement, de la franchise blessante, de l’instabilité. Le Sagittaire peut chercher l’élégance, la beauté et basculer dans la bestialité, l’instinct sauvage avec enfantillage ou brutalité.

LA NEUVIEME MAISON EST LE SAGITTAIRE, LE GUIDE, LE VOYAGE, LE DYNAMISME.

Maison 10

La Maison 10 est une énergie stable, pragmatique et endurante. Elle sait fournir les efforts demandés, prendre des responsabilités et entreprendre avec succès. Elle a besoin de règles, de simplicité et de traditions. Elle progresse avec lenteur, analyse et cohérence. Elle peut rester figée, renfermée et sévère. Elle aime protéger au point d’étouffer avec des principes qui appartiennent à d’autres et s’oublier dans leur propre rigidité. A l’intérieur, elle peut se surprotéger, contenir ses émotions et s’acharner au nom de la fierté, des valeurs et parfois, d’un égo dominateur qui dessert son identité.

LA DIXIEME MAISON EST LE CAPRICORNE, LE RESPONSABLE CHARISMATIQUE, L’ORDRE QUI MATERIALISE, LE PROTECTEUR BIENVEILLANT.

Maison 11

La Maison 11 est une énergie visionnaire, enjouée et engagée. Elle reçoit des inspirations divines et au service du collectif pouvant l’emmener au pays des rêves, des ambitions et des imaginaires. Elle est intuitive, sensible et autoritaire. Elle a besoin de créer, renouveler et convaincre de sa clairvoyance rare et exceptionnelle. A force de décalage et d’attitude futuriste, elle s’isole du monde, développe de l’incompréhension et une rancune à l’égard des liens, des autres et d’elle-même. Elle peut déprimer face à l’état du monde, des autres et de son autre qu’elle n’arrive plus à comprendre ou reconnecter s’emprisonnant dans une identité figée qui entrave sa liberté chérie.

LA ONZIEME MAISON EST LE VERSEAU, L’IDEALISTE, L’INNOVATEUR, LE VISIONNAIRE.

Maison 12

La Maison 12 est une énergie rêveuse, sentimentale et respectueuse. Elle se plonge dans les tréfonds de l’imaginaire avec envie, oubli et abnégation. Attachée à ses traditions, cette énergie a besoin de sécurité et de mysticisme pour apaiser sa psyché. Elle peut se perdre dans l’indécision et transmettre ses frustrations autour d’elle pour éviter de les intégrer et apprendre à mieux se comprendre. Elle peut également se sacrifier au point de se rendre malade, fuir son chemin ou épouser des idéaux qui ne sont pas les siens.

LA DOUZIEME MAISON EST LE POISSON, LE REVEUR, LE SENSIBLE, LE LIEN INVISIBLE VISIBLE. CE ETRE LIBRE MATURE LES EAUX DE L’INCONSCIENT. IL EXERCE UNE ENERGIE PUISSANTE DE RESURRECTION.

  • 45 min

    60 euros
bottom of page