IMG_20220328_151018_1.jpg
272803945_4835888149852488_4981334770876008585_n.jpg
273983657_4901766989931270_2744699930477501989_n.jpg
297497_432064340234913_562059732_n.jpg
CELINE HERVE BAZIN LIGHT.png

J'écris depuis mon enfance. Poèmes, petites histoires, scénettes de théâtre, j'aime les mots. A neuf ans, je veux être « poète » quand mes compagnons de classe veulent être astronaute, pompier ou styliste. A 14 ans, inspirée par la Miss monde Aishwarya Rai, je termine mon premier roman, un polar dans le style de Mary Higgins Clark. L’écriture a toujours fait partie de ma vie et de mon héritage. En tant que petite nièce de l'auteur Hervé Bazin et portant comme prénom, le nom de l'auteur de Voyage au bout de la nuit, je suis marquée par l'écriture dès ma naissance. 

Fascinée par l'UNESCO et les idéaux des ONG, je décide de réaliser une thèse pour devenir consultante auprès de ces institutions. Je m'engage pour l'eau, ressource que j'aime inconditionnellement. Ma thèse porte sur la communication de l'accès à l’eau pour les femmes, sujet d'inégalités universelles. En 2008, l'ONU choisit l'eau et la femme comme thème de l'année dans le cadre de la décennie 2005-2015 pour l'accès à l'eau dans le monde. Je deviens experte avant même d'avoir terminé ma thèse. Je suis invitée à l'UNESCO et accomplis mon rêve. En 2009, j'obtiens mon titre de Docteure en Sciences de l’Information et de la Communication du CELSA / Paris-Sorbonne, doctorat initié grâce à une bourse octroyée par l’Université de Cornell aux Etats-Unis. Bref, je coche toutes les cases de l'excellence.

 

Cette vague continue son flot magique. Avec ma thèse achevée, je suis invitée à présenter mes travaux dans de nombreux pays et institutions prestigieuses notamment à l’Université de Berkeley aux Etats-Unis, à l’ONU Eau en Espagne ou à la Commission européenne en Belgique. Je réalise des études de terrain au Kenya, Congo, Ethiopie, Egypte, Pérou, Inde... J'enseigne dans différentes universités en France (CELSA, CNAM, Université Paris Créteil), au Congo (EST-Littoral), au Maroc (Alkhawayn University) ou en Polynésie française (UPF, ISEPP) tout en travaillant pour la WssTP à Bruxelles. Je voyage dans près de 20 pays en 3 ans et je publie plusieurs articles scientifiques publiés dans des revues spécialisées (Communication et organisation, Hermès, Regions and Cohesion) ainsi que de livres sur l’eau (Editions Autrement, IWA Publishing). A 32 ans, je suis en burn-out et décide de prendre ma retraite après la publication de Water communication. Je change de vie et m'installe à Tahiti. 

 

Passionnée d'écriture depuis l'enfance, je propose des services d'écriture aux entreprises dans différents domaines :

  • La communication environnementale autour de l'eau, l'énergie, les déchets ;

  • L'humain autour de portraits et parcours de vie ;

  • La spiritualité autour du mana polynésien et les mémoires de l'eau ;

  • Le tourisme en particulier, Tahiti et Ses Îles ;

  • Les produits gustatifs tant aimés par notre bouche : vanille, chocolat, rhum, champagne, vin...

Aujourd'hui, je travaille sur la médecine alternative, son rôle dans le sport, le bien-être physique et pour la guérison émotionnelle. J'ai créé le site Filtre d'amour qui partage des secrets de bien-être. Je continue de nombreux projets d'écriture personnels autour des tarots (jeux de cartes), des romans dont une série fantastique dédiée à l'eau et un récit sur l'histoire des immigrés italiens au Maroc.