En mai, le changement par l'amour

Mis à jour : il y a 4 jours


'Ia Ora Na,


Le voici le mois de mai, le mois "joker" de cette année 2021 avec son dynamisme idéaliste, sa force d'amour, sa paix décidée. Ce mois "5" en année "5" annonce des changements potentiels intéressants. Les énergies traditionnellement douces en mai, sont cette année, un tantinet plus actives et exigeantes... C'est comme si les "Marie", les mères de la Terre, ont décidé de faire une guerre subtile et de poser des limites. Autant vous dire qu'au niveau du collectif, cela semble bien nécessaire et opportun.


Une vague de paix, une vague de guerre

Pour ce mois, j'avais choisi la citation de Mère Térésa (calendrier énergétique) :

"La paix et la guere commencent chez soi. Si nous voulons vraiment la paix dans le monde, commençons par nous aimer les uns les autres dans nos propres familles. Si nous voulons répondre la joie, il faut que chaque famille ait de la joie."

Ce mois-ci est définitivement ancré dans la famille... La famille de sang, la famille d'adoption, la famille d'âme, la famille collective. Notre famille mondiale semble se déchirer plus que jamais. Êtes-vous anti-covid ? Êtes-vous anti-vaccin ? Êtes-vous anti-masque ? Nous sommes "anti" ou nous ne sommes pas (pas respectueux, pas réalistes, pas solidaires.) Anti me fait penser à "auntie", la tante en anglais et à Tahiti, nous sommes tous ces "taties" pour les enfants, des protectrices hors du cercle familial direct. En Finlandais, "anti" signifie le "don". Cette vague anti détruit le don, le service à l'autre, la connexion à la famille planétaire. Plus que jamais, nous sommes limités et mis à l'épreuve dans notre capacité à nous connecter aux autres et aux différents lieux de la terre. Nous sommes centrés sur le cercle familial pour le nettoyer. Le vaccin dans la classification génétique qu'il opère et l'empêchement des mélanges qu'il génère, en est le symbole.



Depuis le début de la "crise covid", je compare ces événements à ceux de 2001 quand après le 11 septembre, nous avions été obligés de passer au passeport biométrique et aux portiques de sécurité avec un voyage rallongé de trois heures d'attentes dans les longues files d'aéroports. Beaucoup m'ont dit, rien à voir. Pourtant le constat est le même à l'heure où le gouvernement français et l'Europe annoncent le "pass sanitaire". Nous serons obligés d'attendre pour aller au restaurant, à un concert et ne parlons même plus du voyage si nous souhaitons refuser ce fameux vaccin. J'ai lu récemment que le projet de créer des robots-militaires était autorisé... Après Bienvenue à Gattaca, nous voici dans la Guerre des Etoiles. La guerre est donc là, "mai" où est la paix ? Où allons-nous dans cette quête du tout contrôle d'un état en guerre (aka en mode survie) ?


Depuis le début de l'année, et après avoir créé le calendrier énergétique qui me permet de me connecter au collectif, je suis étonnée par la guérison qui grandit et du besoin de liens humains qui s'affirme au détriment du rouleau compresseur des contraintes incarnées par les lois, les décrets, les règlements limitant nos capacités à circuler librement. Dans cette approche, rester ancrés à la joie d'être ici et maintenant devient essentiel.



La citrine, la pierre du mois de mai.


Se déconnecter de l'illusion et ancrer le corps humain

Le mois de mai dans son féminin guerrier et lumineux pousse donc à s'ancrer, à être dans la réalité, à être dans le présent. Beaucoup aiment se connecter "aux guides", au chakra de la couronne, à l'illusion du New Age et de l'Ascension. Plus j'avance dans mon cheminement de médium, plus je sais que ma responsabilité est de prendre soin de mon corps, de rester dans le présent très terrien et matériel de ma vie, de garder mon regard porté par la foi, l'espoir, la joie d'être vie. Pas évident tous les jours dans ce monde où nous avons besoin de perspectives puisque tout ce qui nous entoure, nous projette continuellement dans le futur. Le soin de l'amour aide en ce sens : rester dans l'amour du présent dans sa pleine acceptation du Soi et du "non-attachement".



Pour ce mois et toujours dans la vague des deux mois et demi d'énergies dynamiques, méditer est essentiel ainsi que la mise en action. Je continue les méditations sur Facebook (voir plus bas), un soin du mois axé sur l'amour sous toutes ses formes et les méditations de nouvelle et pleine lune (celle de mai est une super éclipse lunaire... Vous êtes prévenus !)


S'inscrire



Un mot sur les médias et les médium

Quand j'ai eu accès aux capacités hypersensibles de clairvoyance, clairaudience et clairsentence, mon monde s'est écroulé. Au fil de ma reconstruction, j'ai été désignée "médium", un mot que j'affectionne ayant fait une thèse en Sciences de l'Information et la Communication (SIC), la science des médias et du médium. Depuis toujours, je suis très vigilante à l'égard des médias. J'ai été très vite "anti-télévision" (comme quoi, l'anti est anti-génétique ;)) J'ai beaucoup rejeté le portable et a fortiori, le smartphone. J'ai aimé Internet et le cinéma pour la liberté qu'ils affichent. Aujourd'hui, je vois dans ces médias comme l'aboutissement de la prophétie des Industries culturelles, une théorie qui m'a toujours fascinée. Plus que jamais, les médias orientent notre identité (Marcuse était visionnaire dans l'Homme unidimensionnel)... Il en est de même pour les médium (et merci Debray).



Beaucoup dans le monde des énergies parlent de l'éveil, avec de plus en plus de personnes qui découvrent, étudient voire quittent leurs métiers pour devenir un "travailleur de lumière." Je trouve cela prometteur et rassurant. Pourtant, plus j'avance, plus j'observe combien ce phénomène est repris par l'industrie culturelle. Comme tout autre mouvement de libération né depuis la marche forcée du siècle des Lumières vers la société du Village Gutenberg (autre référence des SIC), nous marchons vers un "spiritualisme" convenu avec des vérités affirmées qui sont le contraire même des enseignements sacrés. Cette "spiritualité" est clairement devenue un business et un mainstream avec des prêts-à-penser, de l'égo et une sorte de hiérarchisation entre les êtres humains qui me semblent très dangereux et au contraire de ce que "l'éveil" ou la conscience (et donc, ce que le connais-toi toi-même) pourrait nous enseigner et libérer. Essayons de dépasser cette "illusion de l'intermédiaire" pour incarner l'intermédiaire dans l'unité intérieure et extérieure.

Plus que jamais, le mois de mai demande à être "Mai" :
- le "Mais", j'objecte avec sagesse ;
- le "Mai" de Maïa, le printemps des fleurs et la Terre Mère ;
- le "Mai" de Maïa, le crabe qui porte le sacré.

L'oracle du Mana

En mai, les éditions Vega publient l'Oracle du Mana... Un projet d'un an et demi qui arrive avec une temporalité étonnante... Comme toujours ! Restez connectés, je publierai un article quand il sera officiellement disponible en ligne.



Prenez soin de votre mana,


Céline


NB : Beaucoup me demandent pourquoi j'ai disparu de Youtube et Instagram, sachez que je travaille pour disparaître de LinkedIn et Facebook également. Je refuse également de migrer vers des nouveaux réseaux soi-disants plus neutres ou protégés. Je suis fiu comme on dit à Tahiti, des réseaux sociaux, de toute l'illusion et des crimes qu'ils autorisent (oui, crime... Je reçois trop de personnes victimes des dérives des réseaux sociaux et parlons vrais, je parle de pédophilie, viol, drogue, arnaque, vol.) Si tout est usage, nous avons encore à ce jour, le droit de choisir d'acheter ou non un produit. La transition vers mon site, portail unique, devrait s'achever cet été. Je préfère comme toujours, le seul moyen de communication réel, l'humain et son très symbolique bouche-à-oreille. A bon entendeur, salut !

60 vues0 commentaire